Home / Accueil

Lieu historique national du Canada de Port-la-Joye–Fort-Amherst

Anchor Point, Rocky Point, Île-du-Prince-Édouard, Canada

Reconnu formellement en: 1958/05/27

Vue générale du lieu historique national du Canada de Port-la-Joye–Fort-Amherst, 2003.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2003.
Vue générale
Vue générale montrant l’emplacement pittoresque du site situé sur un terrain élevé et ses collines verdoyantes.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Vue générale
Vue générale montrant l'emplacement du site à l'entrée du port de Charlottetow; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Vue générale

Autre nom(s)

Lieu historique national du Canada de Port-la-Joye–Fort-Amherst
Port-la-Joye–Fort Amherst
Port-la-Joye–Fort-Amherst

Liens et documents

Date(s) de construction

1748/01/01 à 1758/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2008/02/28

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de Port-la-Joye–Fort-Amherst est le vestige d'un fort du XVIIIe siècle, construit par les Français et occupé par la suite par les Britanniques. Il s'agit d'un élément paysager situé à l’entrée ouest du chenal du port de Charlottetown. Il est constitué de collines légèrement vallonnées et de vestiges des terrassements d'un fort, d'une ancienne maison de colon, et d'au moins trois autres fermes franco-acadiennes, de la garnison française, ainsi que d'installations des XIXe et XXe siècles.

Valeur patrimoniale

Port-la-Joye–Fort-Amherst a été désigné lieu historique national du Canada en 1967, parce que :
- de 1720 à 1770, c’était le siège du gouvernement et le port d'entrée pour les colons qui venaient s’établir dans l’île (Île Saint-Jean/Île-du-Prince-Édouard); et
- il a joué un rôle important en tant qu’avant-poste colonial lors de la lutte franco-britannique pour la domination en Amérique du Nord.

La valeur patrimoniale de ce lieu a trait à ses liens historiques attestés par l'emplacement, la position et les vestiges du fort, et par l'occupation militaire franco-britannique, ainsi que par un ancien établissement acadien. Établi par les Français à l'île Saint-Jean en 1720, Port-la-Joye était le quartier général de la protection, du commerce et de l'administration de l’île. Il a été abandonné, puis capturé par les Britanniques à plusieurs reprises entre 1720 et 1758. De 1748 à 1758, les Acadiens ont établi des fermes dans les environs, et les Français ont construit un fort en forme d'étoile de style Vauban. On y trouve encore une ancienne ferme qui appartenait à Michel Haché-Gallant. Les Britanniques ont ajouté un terrassement rectangulaire devant le fort qu’ils rebaptisèrent Fort Amherst et qui demeura le principal centre administratif de l'Île-du-Prince-Édouard jusqu'en 1770.

Sources: Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, juin 1958; Énoncé d'intégrité commémorative, juin 1997.

Éléments caractéristiques

Parmi les éléments clés contribuant à la valeur patrimoniale du lieu, notons :
- l'emplacement du site à l'entrée du port de Charlottetown;
- l’emplacement pittoresque du site situé sur un terrain élevé et ses collines verdoyantes;
- les vestiges exposés du terrassement du bastion britannique ainsi que les vestiges enfouis de Fort Amherst, de Port-la-Joye, de la résidence Haché-Gallant et de trois fermes acadiennes témoignant de l’occupation militaire franco-britannique et acadienne de 1720-1770;
- le contour au sol pentagonal du fort français, le contour au sol rectangulaire et la structure du bastion britannique, ainsi que leurs proportions, emplacements et positionnements respectifs;
- les dimensions, matériaux et techniques de construction de ces deux vestiges militaires;
- la position des vestiges militaires par rapport à la résidence Haché-Gallant et aux trois fermes acadiennes situées à l’ouest du site, de l’autre côté du ruisseau;
- le positionnement des établissements de colons les uns par rapport aux autres et par rapport aux voies navigables;
- les dimensions, matériaux et techniques de construction de l'établissement acadien et des vestiges de fermes;
- les vestiges attestant des méthodes agricoles et du style de vie des Acadiens;
- les artefacts datant de 1720 à 1770, exposés au centre des visiteurs;
- la vue panoramique sur le port de Charlottetown;
- les perspectives depuis et vers le fort et les établissements;
- les vues depuis les établissements acadiens sur les plans d'eau;
- les vues depuis les voies terrestre ou maritime sur le fort.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1958/05/27

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1720/01/01 à 1770/01/01

Thème - catégorie et type

Gouverner le Canada
L'histoire militaire et la défense

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Défense
Installation de défense militaire

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Une collection d'artefacts du lieu historique national du Canada de Port-la-Joye–Fort-Amherst gérée par Parcs Canada est entreposée dans le laboratoire d'archéologie à la place Brunswick (anciennement le centre d'exposition ''The Trade Mart Building''), suite 314, 2021, rue Brunswick, Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Identificateur féd./prov./terr.

584

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches