Home / Accueil

Lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne

Lac Baker, région de Kivalliq, Baker Lake, Nunavut, X0C, Canada

Reconnu formellement en: 1995/07/06

Vue générale du lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne, 2000.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2000.
Vue générale
Vue générale du lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne, 2000.; Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 2000
Vue générale
Caribous au lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne, 2000.; Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 2000.
Caribous

Autre nom(s)

Fall Caribou Crossing
Passage de caribous en automne
Lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne

Liens et documents

Date(s) de construction

Inscrit au répertoire canadien: 2008/03/20

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne est un tronçon du cours inférieur de la rivière Kazan (Harvaqtuuq) situé entre les chutes Kazan et le passage du lac Thirty Mile (Quukilruq), dans le territoire du Nunavut. Dans cette zone, avec ses rivages légèrement en pente, la rivière a une orientation est-ouest et est relativement étroite. On y trouve de nombreux sentiers tracés par les caribous. La désignation a trait à tout le paysage culturel, ainsi qu'aux ressources connexes.

Valeur patrimoniale

Le Passage de caribous en automne a été désigné lieu historique national du Canada en 1995 parce que :
- c’est une zone de chasse au caribou située sur la rivière Kazan qui évoque avec éloquence la vie culturelle, spirituelle et économique des Inuits de la région de Keewatin, et revêt une importance particulière pour cette communauté.

La valeur patrimoniale du lieu historique national du Canada du Passage-de-Caribous-en-Automne a trait au fait que, depuis des siècles, les Inuits de l'intérieur y chassent le caribou dans un paysage culturel présentant des caractéristiques géographiques naturelles particulières; on y trouve de nombreux vestiges d’objets ayant servi à la chasse au caribou qui attestent l’occupation humaine de la région, et il est animé par des histoires orales, des traditions culturelles et des parcours archéologiques liés à son utilisation, à son entretien par les Inuits de l’intérieur ainsi qu’aux activités qu’ils y ont pratiqué. Pendant des siècles, le caribou fournissait aux Inuits de l’intérieur tous les éléments nécessaires à leurs besoins quotidiens en plus des moyens pour survivre à l’hiver rigoureux. Lorsque les caribous traversaient la rivière Kazan à cet endroit, ils s’exposaient aux lances des chasseurs en kayak qui pouvaient alors les capturer et les tuer en très grand nombre. Les Inuits avaient un grand respect et un amour de la terre et des passages utilisés par le caribou, conformément à leurs croyances et leurs pratiques traditionnelles; ils s’assuraient ainsi que le caribou reviendrait chaque année au cours de sa migration vers le sud. Le caribou était au cœur de la vie des Inuits de l’intérieur, qui utilisaient précieusement toutes les parties de l’animal dont ils tiraient de la nourriture, du combustible, des outils, des vêtements et des abris.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, juillet 1995; Énoncé d'intégrité commémorative, 1997.

Éléments caractéristiques

Parmi les caractéristiques qui confèrent à ce site sa valeur patrimoniale, notons :
- l'intégrité de tout le paysage culturel, encore utilisé comme une zone de chasse au caribou;
- la présence des caribous qui perdure;
- l'orientation est-ouest de la rivière, et des quatre principaux passages;
- l’état des terrains de la zone de passage pratiquement intacts;
- l'emplacement des campements traditionnels sous le vent, complètement en retrait sur la rive opposée à celle où les caribous traversaient la rivière traditionnellement;
- l'intégrité des vestiges archéologiques liés à la chasse au caribou (y compris des inuksuit, cercles de tentes, supports à kayak, caches, affûts, et sites de dépeçage);
- l'intégrité des vestiges archéologiques liés à l'occupation et à l’entretien du site par les Inuits de l’intérieur (tels que cimetières, pêcheries, décharges);
- la pérennité du respect de l'intégrité des histoires orales connexes et de leurs liens avec les éléments physiques trouvés sur place;
- la pérennité du respect de l'intégrité des croyances et des pratiques traditionnelles qui sont liées au site, et qui sont à la base de ses règles de vie;
- les vues dégagées sur la traverse fluviale et sur les rives avoisinantes;
- l'intégration harmonieuse des éléments naturels et artificiels.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1995/07/06

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Un territoire à peupler
Les premiers habitants du Canada
Économies en développement
Chasse et cueillette

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Approvisionnements en vivres
Site de chasse / récolte des ressources

Historique

Architecte / Concepteur

s/o

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5e étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

835

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches