Home / Accueil

Lieu historique national du Canada des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror

Queen Maud Gulf, King William Island, Nunavut, Canada

Reconnu formellement en: 1992/11/06

Navire de l'expédition de Franklin; Parks Canada / Parcs Canada
Épave
L'équipe de recherche abaisse la pôle de sonar; Parks Canada / Parcs Canada
Bateau de recherche
Pas d'image

Autre nom(s)

Lieu historique national du Canada des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror
Wrecks of HMS Erebus and HMS Terror
(les) épaves du HMS Erebus et du HMS Terror
HMS Erebus
Navire de sa Majesté Erebus
HMS Terror
Navire de sa Majesté Terror

Liens et documents

Date(s) de construction

Inscrit au répertoire canadien: 2013/08/19

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Situé dans la zone qui constitue aujourd’hui l’Arctique canadien, ce lieu renferme les épaves de deux navires de bois à trois mâts du XIXe siècle, HMS Erebus et HMS Terror. Habités par le capitaine sir John Franklin et son équipage lors d'une tentative de naviguer et de cartographier le passage du Nord-Ouest à travers l'Arctique, les deux navires ont finalement été pris au piège et détruits par la banquise.

Valeur patrimoniale

Les navires Erebus et Terror ont été désignés lieu historique national du Canada en 1922 parce qu’ils:
- sont associés à la dernière expédition de Franklin.

En 1845, le capitaine sir John Franklin a quitté le Royaume-Uni à la tête d’une expédition visant à trouver le passage du Nord-Ouest pour traverser la région qui constitue aujourd’hui l’Arctique canadien. Son équipage et lui ont voyagé à bord du HMS Erebus (370 tonnes) et du HMS Terror (340 tonnes), qui avaient été rénovés et renforcés afin de naviguer en milieu polaire, et transportaient l’équipement nécessaire pour effectuer des recherches en zoologie, en botanique, en magnétisme et en géologie. D’abord conçus comme des bombardes, ces navires de bois étaient très résistants. En vue de l’expédition Franklin, les vaisseaux avaient été renforcés à la proue au moyen de plaques de fer et munis d’un moteur à vapeur de 20 chevaux actionnant une seule hélice, permettant aux navires d’atteindre une vitesse de 4 noeuds.

Hormis un baleinier, croisé par hasard en 1845, nul n’a revu ni le capitaine Franklin, ni son équipage, ni leurs navires. Les nombreuses expéditions de recherche et de sauvetage menées à la suite de leur disparition n’ont pas connu de succès, et il a fallu attendre quinze ans avant d’apprendre des nouvelles au sujet des membres de l’équipage. En 1859, le capitaine William Hobson du HMS Fox, a trouvé un message dans un cairn, sur King William Island. Le message précisait l’emplacement du HMS Erebus et du HMS Terror a indiquait qu’en 1846, l’équipage se préparait à passer l’hiver à bord des deux vaisseaux prisonniers des glaces. Une autre inscription, rédigée 17 mois plus tard de la main du capitaine du Terror, indiquait que les navires avaient été coincés dans les glaces depuis un an et demi, et que Franklin et plusieurs autres membres de l’équipage avaient péri. Les survivants étaient en direction de la rivière Back au sud-est, mais on n’a jamais entendu parler d’eux. En 1945, le capitaine sir John Franklin a été désigné personne d’importance historique nationale en raison des explorations qu’il a menées dans l’Arctique canadien au XIXe siècle.

Sources: Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, novembre 1992; octobre 2006.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui donnent au lieu sa valeur patrimoniale sont les suivants :
- son emplacement dans l’Arctique canadien, dans Queen Maud Gulf, au Nunavut;
- tous les vestiges de la structure de bois des navires, des plaques de fer de leur proue, des plaques de cuivre de leur coque et des moteurs à vapeur de 20 chevaux munis d’une hélice;
- l’intégrité des vestiges archéologiques qui subsistent ou qui n’ont pas encore été mis au jour, mais qui pourraient l’être à leur emplacement et dans leur état d’origine, y compris des outils, des effets personnels, de l’armement ou tout autre objet nautique.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

1992/11/06

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

1812/01/01 à 1813/01/01
1824/01/01 à 1826/01/01

Thème - catégorie et type

Économies en développement
Commerce et affaires
Économies en développement
Communications et transport
Un territoire à peupler
Immigration et migration

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Indéterminée (site archéologique)
Site subaquatique

Historique

Transport maritime
Vaisseau, embarcation

Architecte / Concepteur

Sir Henry Peake

Constructeur

s/o

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

334

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches