Home / Accueil

Chronologie de la guerre de 1812 - De janvier 1814 à mars 1814

Chronologie PDF


De janvier 1814 à mars 1814

1814

Arrivée de renforts britanniques à Québec : le 76e régiment, le 26e régiment et le 27e régiment.

 

Au début de 1814, les Britanniques construisent des ouvrages défensifs sur l'île Bridge, dans le Haut-Canada, pour protéger les bateaux qui transportent des provisions sur le fleuve Saint-Laurent.

Janvier 1814 

 

On amorce la construction des casernes de la cavalerie à Blairfindie, entre Laprairie et Saint-Jean dans le Bas-Canada.

En plus de se soucier du renforcement des voies navigables pour prévenir les invasions, les Britanniques doivent aussi sécuriser le réseau routier le long des régions exposées du Bas-Canada situées entre le Saint-Laurent et la rivière Richelieu et bordant la frontière de l'État de New York. Cette zone stratégique pourrait servir d'appui à une vaste attaque navale le long de ces cours d'eau. Comme la plupart des chemins mènent à Montréal, haut lieu du commerce dans la colonie, les Britanniques concentrent ici la majeure partie de leurs forces, surtout sur la route menant de Saint-Jean, sur la rivière Richelieu, jusqu'à La Prairie sur la rive sud de Montréal. À mi-chemin de ces deux postes se trouvent les casernes de Blairfindie qui peuvent accueillir quatre-vingt-dix soldats et une centaine de chevaux. Ces casernes de cavalerie sont situées en un point stratégique, à l'intersection de chemins menant aux villages principaux ainsi qu'à une route menant à la frontière.

 

Des canonnières sont construites à Coteau-du-Lac , dans le Bas-Canada.

 

Des délégués américains se rendent en Europe pour amorcer des négociations de paix.

De janvier à mars 1814

La guerre des Creek se poursuit dans le territoire du Mississippi. Lors de combats près de Tohopeka (Horseshoe Bend) et des ruisseaux Emuckfau, Enotochopco et Calabee, les États-Unis sapent la puissance militaire de la nation Muscogee (Creek).

10 janvier 1814    

Une patrouille américaine est capturée par la milice du Bas-Canada à la ferme Clough près de la baie Missisquoi, dans le Bas-Canada.

Du 16 au
24 janvier 1814

Les Britanniques lancent des raids sur le comté de Franklin, dans l'État de New York.

29 janvier 1814

Les citoyens de Saint John au Nouveau-Brunswick répondent avec enthousiasme lorsqu'on leur demande de fournir des traîneaux et des carrioles pour transporter jusqu'à Fredericton un groupe de marins de la Royal Navy en route pour les Canadas.

 

Les Britanniques promulguent une ordonnance générale annonçant que les fortifications de Prescott, dans le Haut-Canada, seront appelées fort Wellington.

2 et 3 février 1814

Deux divisions (217 hommes) de marins quittent Fredericton au Nouveau-Brunswick pour les Canadas.

En décembre 1813, désirant attribuer rapidement des équipages à deux navires en construction à Kingston, dans le Haut-Canada, le commodore sir James Lucas Yeo fait venir des renforts de l'Est. En janvier 1814, 217 hommes quittent Halifax en Nouvelle-Écosse pour Saint John au Nouveau-Brunswick à bord du HMS Fantome et du HMS Arab. Ils poursuivront leur voyage par voie terrestre jusqu'aux Canadas. Les citoyens de Saint John répondent avec générosité lorsqu'on leur demande de fournir des traîneaux pour la prochaine étape du voyage, le transport des hommes jusqu'à Fredericton, qui commence les 29 et 30 janvier. Les troupes quittent ensuite Fredericton les 2 et 3 février et, le 1er mars, atteignent  Québec dans le Bas-Canada. Six compagnies (440 hommes) du 2e bataillon du 8e régiment les suivent de près. On rapporte qu'ils sont arrivés à Québec le 10 mars.

6 février 1814

Un petit groupe de soldats des Royal Marines et de miliciens basés à Cornwall dans le Haut-Canada lancent une attaque contre Madrid dans l'État de New York.

14 février 1814

L'USS Constitution capture la goélette HMS Pictou dans l'Ouest de l'Atlantique.

14 et 15 février 1814

Des raids britanniques sont lancés le long de la rivière Salmon, dans l'État de New York.

17 février 1814

L'adjudant-général J. F. Holland promulgue des ordonnances générales qui complètent la réorganisation des unités de milice volontaires et régulières sur l'Île-du-Prince-Édouard.

19 et 24 février 1814

Les Britanniques font des incursions le long de la rivière Salmon ainsi qu'à Malone et Four Corners, tous dans l'État de New York.

Mars 1814  

Arrivée de renforts britanniques à Québec, par voie terrestre depuis le Nouveau-Brunswick : le 2e bataillon du 8e régiment ainsi que les équipages du HMS Fantome et Arab.

 

L'unité de la milice provinciale des volontaires loyaux d'Essex est créée dans le Haut‑Canada.

4 mars 1814

Bataille de Longwoods, dans le Haut-Canada.

Après la victoire américaine à la bataille de la Thames en octobre 1813, de vastes secteurs du Sud-Ouest du Haut-Canada sont abandonnés. Les deux armées y envoient des détachements à la recherche de provisions, ce qui déclenche parfois des affrontements. Apprenant la nouvelle qu'une troupe de 200 Américains se dirige vers Delaware dans le Haut-Canada pour attaquer la ville, les Britanniques envoient un détachement de 240 soldats sous les ordres du capitaine James Basden pour affronter les envahisseurs. Commandée par le capitaine Andrew Holmes, la force américaine érige un épaulement de fortune sur ce qu'on appellera plus tard la «  colline de la bataille ». Les Américains étant bien retranchés sur la butte, les Britanniques subissent de nombreuses pertes pendant la confrontation d'une heure et demie, et battent finalement en retraite. Les troupes victorieuses de Holmes rentrent à Détroit.

12 mars 1814

Le 5e bataillon de la milice d'élite du Bas-Canada est transformé en unité d'infanterie légère, désormais appelée les Chasseurs canadiens.

22 mars 1814

Des raids américains ont lieu dans la baie Missisquoi, dans le Bas-Canada.

28 mars 1814

Le HMS Phoebe et le HMS Cherub remportent une victoire contre l'USS Essex et l'Essex Junior au large de Valparaíso, au Chili. L'Essex est un corsaire très efficace qui a attaqué de nombreux baleiniers et navires marchands britanniques dans la partie sud des océans Atlantique et Pacifique.

30 mars 1814

Deuxième bataille du Moulin de Lacolle, dans le Bas-Canada.

Après ses attaques infructueuses contre Montréal en 1813, le major général James Wilkinson tente une dernière fois d'envahir le Bas-Canada et ainsi de rétablir sa réputation. À la tête d'une armée de 4 000 soldats réguliers, il quitte Champlain dans l'État de New York, traverse la frontière et occupe Odelltown avant de marcher sur l'avant-poste britannique fortifié de Lacolle . Il passe à l'attaque contre une garnison de 180 hommes sous les ordres du major Richard Hancock, qui occupe un moulin en pierre protégeant la traverse de la rivière Lacolle. L'artillerie américaine s'avère inefficace contre le moulin et peu après le début des combats, les Britanniques peuvent compter sur les renforts des Territoriaux canadiens, des Voltigeurs canadiens et du 30e Régiment de l'île aux Noix. Incapable de s'emparer facilement de Lacolle et gêné par les mauvaises conditions climatiques, Wilkinson bat en retraite au lac Champlain avant d'être finalement relevé de ses fonctions. 

31 mars 1814

Les armées alliées de la Prusse, de l'Autriche et de la Russie entrent dans Paris, en France. Elles ont vaincu Napoléon et restaurent la monarchie bourbonienne en plaçant Louis XVIII sur le trône.

Printemps 1814   

Les fortifications de Lacolle, dans le Bas-Canada, sont réparées et améliorées autour du moulin et du blockhaus .

 

Les Britanniques commencent la construction du fort Drummond sur les hauteurs de Queenston, dans le Haut-Canada.

Vers la fin du printemps 1814, le fort Drummond est érigé sur les hauteurs de Queenston. Ce fort, qui porte le nom du lieutenant-gouverneur sir Gordon Drummond, est constitué de remblais qui entourent un blockhaus pouvant abriter 100 hommes, ainsi que d'une batterie avancée en forme de fer à cheval qui fait face à la rivière Niagara. Il a pour fonction de protéger la batterie du redan qui surplombe le village de Queenston de même que la route de portage, qui a une importance stratégique. Après la victoire américaine à la bataille de Chippawa, le major-général Phineas Riall recule jusqu'au ruisseau Twelve Mile, dans le Haut-Canada. Il défend les forts à l'embouchure de la rivière Niagara, mais abandonne le fort Drummond le 10 juillet. Une armée américaine dirigée par le major-général Jacob Brown occupe le fort pendant deux semaines avant la bataille sanglante de Lundy's Lane.

← Précédent    |    Suivant →

Chronologie de la guerre de 1812


Section 1 : De 1775 à novembre 1811
Section 2 : De janvier 1812 à juin 1812
Section 3 : De juillet 1812 à septembre 1812
Section 4 : D'octobre 1812 à décembre 1812
Section 5 : De janvier 1813 à mars 1813
Section 6 : D'avril 1813 à juin 1813
Section 7 : De juillet 1813 à septembre 1813
Section 8 : D'octobre 1813 à décembre 1813
Section 9 : De janvier 1814 à mars 1814
Section 10 : D'avril 1814 à juin 1814
Section 11 : De juillet 1814 à décembre 1814
Section 12 : De janvier 1815 à 1871

Site web officiel du Gouvernement du Canada du bicentenaire de la guerre de 1812

LIENS CONNEXES