Home / Accueil

Célébrez le Mois de l'histoire des femmes! Un profil de Nellie McClung.

Nellie McCLung (LAC/BAC)Pour bien des gens, Nellie McClung fut une suffragette, une politicienne, une chef de file du mouvement pour la sobriété de même qu'une écrivaine renommée. Mais saviez-vous qu'elle fût également une grande voyageuse? En effet, sa vie durant, elle parcourut le pays de l'Ontario au Manitoba, en passant par l'Alberta et la Colombie-Britannique. Une trainée de lieux patrimoniaux témoignent de son passage dans l'Ouest canadien.

Northfield SchoolNée en 1873 à Chatham en Ontario, la petite Nellie Mooney déménagea avec sa famille au Manitoba. Elle fréquenta alors l'École Northfield, un site du patrimoine municipal situé dans le sud de Cypress au Manitoba. En 1896, alors âgée de 16 ans, elle y retourna brièvement pour y enseigner. Après avoir fondé sa propre famille avec son mari Robert Wesley McClung à Manitou, Nellie déménagea de nouveau, cette fois-ci à Winnipeg, où elle devint rapidement une chef de file du mouvement pour la sobriété et une militante de premier plan pour le droit de vote des femmes.

Walker Theatre NHSLe 28 janvier 1914, au LHN du Théâtre-Walker, Nellie et ses compagnes suffragettes mirent en scène une pièce de théâtre satirique visant à ridiculiser le premier ministre R.P. Roblin et son opposition à l'obtention du droit de vote par les femmes. Nellie, dans le rôle du premier ministre et ses compagnes, dans le rôle des membres du parlement, discutèrent d'un certain nombre de leurs propres problématiques, comme si ces dernières visaient les hommes plutôt que les femmes, par exemple s'il y avait lieu d'accorder le droit de vote aux hommes et l'égalité en matière d'autorité parentale. Ultimement, la pièce connut un vif succès et aida à faire avancer la cause des suffragettes. En janvier 1916, le Manitoba devint la première province au Canada à accorder le droit de vote aux femmes.

Nellie McClung HouseEn 1914, les McClung déménagèrent à Edmonton en Alberta où Nellie débuta sa campagne politique. En 1921, elle fut élue en tant que membre de l'Assemblée législative de l'Alberta, dont le terme prendra fin à sa défaite en 1926. En 1923, Nellie déménagea de nouveau à Calgary dans la Nellie McClung House (en anglais seulement), un lieu patrimonial provincial. En effet, elle résida dans cette élégante maison du XXe siècle jusqu'au milieu des années 1930, période durant laquelle elle écrivit des romans populaires ainsi que de nombreux articles de presse et d'essais.

Famous FiveEn 1927, Nellie s'associa à Emily Murphy, Irene Parlby, Louise McKinney and Henrietta Muir Edwards et ensemble, elles militèrent pour le droit des femmes d'être reconnues en tant qu'individus, au même titre que les hommes, et pour leur droit d'être nommées au Sénat canadien. Suite à une première défaite infligée par la Cour Suprême du Canada, le Conseil privé d'Angleterre infirma, le 18 octobre 1929, la précédente décision et statua en faveur des « Célèbres cinq ». Ce jugement historique revêtit à l'époque et revêt toujours une importance capitale dans l'histoire de la lutte pour les droits des femmes au Canada. Un monument commémorant cette célèbre bataille juridique ainsi que les contributions de Nellie et des « Célèbres cinq » se situe sur le LHN du Parc-des-Édifices-du-Parlement à Ottawa, en Ontario. On peut également retrouver un monument identique au centre-ville à Calgary, en Alberta.

Fullerton McClung House

En 1934, Nellie et son époux se retirèrent à leur maison de campagne d'un étage et demi nommée Fullerton/McClung Residence (en anglais seulement) située à Saanich, en Colombie-Britannique. Ici, Nellie continua ses activités d'écriture, rédigeant de nombreux livres, dont son autobiographie ainsi que « Leaves from Lantern Lane », dont le titre fut inspiré par la lanterne de navire suspendue au-dessus de la porte du garage de la maison. En plus d'écrire, Nellie demeura un personnage public, devenant ainsi la première femme à siéger au conseil d'administration de la Société Radio-Canada, de 1936 à 1942, et la seule déléguée canadienne à la Société des Nations en 1938. Nellie résida dans cette maison jusqu'à sa mort en 1951.

Pour en savoir plus, visitez ces autres lieux patrimoniaux associés à Nellie McClung :

Cimetière Millford
Hôtel de ville de Manitou
Emily Murphy Residence (en anglais seulement)
Radio Canada Building (en anglais seulement)

Voir aussi Cette semaine en histoire sur le site de Parcs Canada : Nellie McClung

Sources:

Joan, Mattie, "Walker Theatre," Rapports au feuilleton de Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1991;

C.E. Mills and, Janet Wright, "Nellie McClung Residence," Rapport supplémentaire de Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1976;

A.B. McCullough, "Women and Power - Commemorative Opportunities," Rapports au feuilleton de Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1997;

MacLeod, Carol, "The Persons Case", Rapports au feuilleton de Commission des lieux et monuments historiques du Canada, 1997;

"Fullerton/McClung Residence", Énoncé d'Importance;

"Northfield School", Énoncé d'Importance

LIENS CONNEXES