Home / Accueil

Patrimoine autochtone

Le 21 juin, la Journée nationale des Autochtones sera célébrée d'un océan à l'autre. Manitoba, Ontario, Saskatchewan : le nom de ces provinces, tout comme celui de nombreuses villes canadiennes, témoigne de la richesse de la culture autochtone au Canada, qui est indissociable de celle du pays. Partout au pays, des communautés des Premières nations, métisses et inuites incarnent un élément essentiel de la culture canadienne. On peut mesurer l'ampleur de l'influence du patrimoine autochtone au nombre de lieux historiques du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux qui sont associés aux peuples autochtones. Qu'il s'agisse de sites archéologiques ou de patrimoine bâti récent, l'histoire autochtone est intimement liée à la protection des lieux patrimoniaux au Canada.

Les traces archéologiques des sites anciens nous en apprennent beaucoup sur lesKejimkujik, Parks Canada / Kejimkujik, Parcs Canada traditions culturelles des anciennes communautés des Premières nations. Au Lieu historique national de Kejimkujik, en Nouvelle-Écosse, on peut voir des pétroglyphes (fresques dans des cavernes), qui se trouvaient dans d'anciens villages micmacs, former un paysage culturel autochtone fascinant. Les dessins les plus anciens montrent des animaux, des canots et des silhouettes humaines, tandis que les plus récents illustrent des navires. L'âge de nombreux pétroglyphes n'est pas arrêté, mais le paysage culturel lui-même dépeint clairement l'importance et la longévité de la culture des Premières nations.

L'Arctique canadien héberge le patrimoine culturel des Inuits, qui constituent un autre groupe autochtone important. À l'embouchure du fleuve Mackenzie, dans les Territoires du Nord-Ouest, se trouve l'île de Kittigazuit où est situé le Lieu historique nationale des Sites-Archéologiques-de-Kittigazuit. Ce lieu historique présente les vestiges du village de Kittigazuit, notamment des ruines de maisons d'hiver, une maison en bois rond et un hangar à glace. Ce secteur a été occupé en permanence de 1400 ou à peu près jusqu'à 1900 et a accueilli le plus grand rassemblement saisonnier des Inuits. Les Kitigaaryungmiut, ancêtres des actuels habitants d'Inuvik et de Tuktoyuktuk, s'en sont servis comme station de chasse à la baleine. Le village était aussi engagé avec la Compagnie de la Baie d'Hudson dans l'industrie de la chasse à la baleine et a été l'emplacement du premier poste de traite de la compagnie sur la côte ouest de l'Arctique.

Yuquot, Parks Canada / Yoquot, Parcs CanadaLa longévité de la culture des Premières nations est également bien préservée au Lieu historique nationale Yuquot, qui est occupé en permanence depuis plus de 4 300 ans. Très tôt, Yuquot a été le théâtre de contacts entre les Premières nations et les Européens et un centre des relations diplomatiques entre les deux cultures. D'abord occupé par les Premières nations Mowachaht/Muchalaht, Yuquot est devenu le cœur social, politique et économique de la région avoisinante. Le lieu est lié à l'origine de la pêche à la baleine chez les Nuu-chah-nulth - une partie intégrante de leur culture.

Comme le pays regorgeait de ressources naturelles, les premiers contacts entre la population autochtone et les explorateurs européens ont été fondés sur la traite des fourrures. La Hudson's Bay Company Factor's House à Fort Vermillion, en Alberta, est reconnue pour le rôle qu'elle a joué dans la traite des fourrures et pour avoir été un lieu de rencontre pour les deux Hudson's Bay Company Factor's House, Glenbow Archives, NA-3471-29 / La maison de l'agent de la Compagnie de la Baie d'Hudson, archives de Glenbow NA-3471-29cultures. Fort Vermillion était un important poste de traite du Nord-Ouest entre autres parce que son emplacement permettait d'entrer dans la forêt boréale de la région d'Athabasca. Les Premières nations Beaver, Slavey et cries, et les marchands métis indépendants fréquentaient la Hudson's Bay Company Factor's House. Elle est le dernier vestige des activités entourant la traite des fourrures, jadis intensive, et témoigne de l'importante participation et contribution des Autochtones à l'industrie de la fourrure en Amérique du Nord.

La diversité des communautés et de la culture des Premières nations au Canada est mise en évidence dans les lieux historiques, et le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux tente de bien rendre compte de cette richesse culturelle. Vous voulez célébrer la Journée nationale des Autochtones? Consultez le Répertoire canadien, où vous trouverez plus de renseignements sur la culture autochtone au Canada. Ensuite, allez découvrir sur place le sens et l'importance de la culture des Premières nations, des Métis et des Inuits dans l'histoire canadienne. Les personnes désireuses de prendre une part active aux célébrations pourront choisir parmi une panoplie de cérémonies et d'événements festifs qui seront organisés par les communautés autochtones pour célébrer leur patrimoine.

LIENS CONNEXES